Tout Sur Le Déshumidificateur Electrique

Au même titre qu’un appareil de climatisation, qu’un rafraîchisseur ou qu’un purificateur d’air, le déshumidificateur d’air vient améliorer votre qualité de vie au quotidien en assainissant votre environnement immédiat. Il vous permet de maîtriser l’hygrométrie de votre habitat, mais aussi de votre bureau ou encore de votre voiture.

Les meilleurs déshumidificateurs ne sont pas ceux qui absorbent le plus d’humidité. Ce sont les appareils capables de la réguler pour l’inscrire dans une plage confortable, comprise entre 50 % et 65 %. En effet, si un niveau d’humidité élevé provoquera moisissure, condensation et problèmes respiratoires, un air trop sec causera une sécheresse des muqueuses, une irritabilité et des migraines à répétition.

Le déshumidificateur électrique: d’abord un régulateur d’hygrométrie

La puissance d’absorption d’un déshumidificateur va d’abord définir la rapidité de son action (de deux heures à plus d’une journée pour les modèles les moins puissants) ainsi que la fréquence à laquelle il faudra vidanger son bac, dans le cas où l’appareil n’est pas directement raccordé à une évacuation extérieure. C’est donc un critère de choix important, mais pas suffisant.

Si vous habitez une zone particulièrement humide (ville côtière, proximité d’un lac ou d’un étang, hivers particulièrement humides, maison mal isolée, pluviométrie importante couplée à une température durablement basse), vous devrez probablement investir dans un déshumidificateur électrique de qualité, doté d’un hygrostat électronique. Ce dernier va vous permettre de programmer un niveau d’humidité plus ou moins précis (la marge d’erreur des bons déshumidificateurs varie généralement entre 2 et 6 %), qui sera donc compris entre 50 et 65 % en fonction de vos besoins, de votre organisme et de votre profil allergique.

Avec un hygrostat électronique intégré, le déshumidificateur électrique va se mettre en marche automatiquement dès que le niveau d’humidité aura dépassé la valeur souhaitée, pour ensuite s’éteindre en toute autonomie lorsque l’hygrométrie souhaitée est atteinte. Vous gagnez donc en confort d’utilisation, en praticité mais aussi en consommation d’énergie. Si au contraire, vous n’avez qu’un léger souci d’humidité dans votre salle de bain, votre voiture, votre armoire ou encore dans un placard de cuisine, vous pouvez opter pour un mini-déshumidificateur électrique d’une capacité d’absorption de 250 ml par jour, ou encore pour un déshumidificateur chimique qui n’émettra aucun bruit et ne consommera aucune énergie.

Il existe plusieurs types de déshumidificateurs électriques, mais le principe de fonctionnement reste globalement le même quel que soit le modèle :

  • L’appareil aspire l’air humide dans la pièce où il se trouve ;
  • L’air passe ensuite dans un filtre pour être nettoyé de la poussière et des autres impuretés qu’il peut contenir. Les déshumidificateurs électriques proposent un filtre à air qui peut être facilement enlevé et nettoyé ;
  • L’air humide filtré passe par la suite dans un évaporateur à basse température. L’air ne peut donc plus retenir l’humidité, car la vapeur d’eau va se condenser et devenir liquide. C’est cette eau que l’on retrouvera dans le réservoir du déshumidificateur électrique ou qui passera par le tuyau de raccordement à une évacuation extérieure, le cas échéant ;
  • L’air ainsi purifié et asséché est « expiré » par le déshumidificateur électrique à une température identique (ou proche) à celle de l’air ambiant. L’hygrométrie de votre pièce est donc maîtrisée.

Quels sont les critères de choix d’un déshumidificateur électrique ?

Tout dépend de l’hygrométrie de votre habitat, de la superficie et surtout du volume de la pièce à déshumidifier, de votre tolérance au bruit émis par les déshumidificateurs électriques, de votre profil allergique (ou de celui de vos enfants), etc. Globalement, il faudra passer en revue plusieurs critères pour acheter le bon déshumidificateur électrique et lutter efficacement contre le surplus d’humidité et ses conséquences :

Tout sur la consommation des déshumidificateurs

Avant de détailler les éléments qui impactent directement la consommation des déshumidificateurs de l’air, rappelons que les déshumidificateurs chimiques ne consomment aucune énergie, bien que leur coût d’utilisation soit relativement élevé (recharges à acheter régulièrement, en fonction du niveau d’humidité de la pièce à déshumidifier). Cela étant dit, un déshumidificateur électrique consomme de l’énergie, mais reste une solution bien plus économique que le chauffage.

Pour réduire l’hygrométrie dans une pièce humide, vous avez le choix entre deux possibilités, qui ne se valent pas à la fois sur le plan de l’efficacité et sur le plan des économies réalisées :

  • Augmenter le chauffage de près de 20 % pour réduire le taux d’humidité. Cette solution d’appoint a plusieurs inconvénients : la facture énergétique grimpe, le taux d’humidité risque de descendre en dessous de la barre des 50 %, provoquant la sécheresse des muqueuses, des migraines et une nervosité. Avec une hygrométrie inférieure à 45 %, l’organisme devient plus vulnérable aux virus ;
  • Installer un déshumidificateur électrique qui va absorber l’humidité tout en la régulant grâce à l’hygrostat électronique intégré dans certains modèles. L’eau est alors stockée dans un bac ou directement évacuée par un tuyau de raccordement.

L’énergie nécessaire pour réduire l’hygrométrie dépend de la différence d’énergie entre l’air extérieur et l’air soufflé dans le local par l’appareil utilisé. Les déshumidificateurs électriques domestiques que l’on trouve sur le marché affichent généralement une puissance moyenne comprise entre 0,25 et 0,50 KW/h. Concrètement, ils vont consommer autant qu’une ampoule d’une même puissance, ce qui reste très raisonnable. Un déshumidificateur électrique de 230 Watts vous coûtera environ 25,34 € sur votre facture électrique s’il est en marche 24/24 et 7/7. Pour comparer, un sèche-linge, dans ces mêmes conditions de fonctionnement, vous coûtera plus de 290 € par mois.

Il faut également noter que votre déshumidificateur électrique vous fera économiser quelques euros du côté du chauffage; 10% d’humidité en moins vous fait gagner un degré de chauffage. Le déshumidificateur électrique est donc, de loin, la solution la plus efficace, la plus avantageuse et la plus économique pour maîtriser l’hygrométrie de votre habitat ou de votre lieu de travail et améliorer votre confort de vie au quotidien.

Ce qu’il faut savoir sur les mini-déshumidificateurs

Comme pour tous les appareils électroménagers, les déshumidificateurs sont eux aussi touchés par la tendance de la miniaturisation et de la portabilité. Un mini-déshumidificateur est capable d’aspirer une petite quantité d’eau pour réduire l’hygrométrie des petits espaces, voire même capter la poussière et assainir l’air ambiant pour un meilleur confort. Bien sûr, un mini-déshumidificateur électrique qui aspire 500 ml d’eau toutes les 24 heures ne sera pas d’une grande utilité dans une pièce avec un niveau d’humidité de 75 % ou encore dans un espace de plus de 10 m² ou 25 m3.

S’ils n’ont pas leur place dans les intérieurs qui accusent un grand problème d’humidité, avec une moisissure bien installée et des mauvaises odeurs chroniques, ils seront toutefois d’une grande utilité dans les intérieurs avec un niveau d’humidité légèrement supérieur à la moyenne confortable.

Là où les déshumidificateurs électriques classiques peuvent encombrer avec un poids compris entre 9 et 15 kg (pour les modèles domestiques), un mini-déshumidificateur pèsera moins de 3 kg avec des dimensions ultra-compactes, facilitant ainsi la mobilité de l’appareil. Autre point positif qui peut avoir son importance : les mini-déshumidificateurs arborent généralement des designs plus recherchés et plus flatteurs.

Ils ne feront donc pas tache dans la déco du salon ou d’une chambre à coucher. Forcément, ils sont moins bruyants (une trentaine de décibels généralement) que leurs aînés puisqu’ils sont beaucoup moins puissants. Ils sont toutefois moins pratiques car la contenance de leur réservoir dépasse très rarement le litre. Vous aurez donc à le vidanger manuellement, une fois tous les deux jours pour les modèles les plus puissants.

Pour résumer, un mini-déshumidificateur sera efficace les petits espaces de moins de 5 m², mais il prendra plusieurs heures pour commencer à véritablement baisser l’hygrométrie.