Adapter un scarificateur sur une motobineuse

Les meilleures motobineuses font généralement montre d’une certaine polyvalence, avec la possibilité d’insérer un certain nombre d’accessoires comme un coupe-bordures, un taille-haies, un émousseur, une arracheuse de pommes de terre, une charrue, un butteur ou encore un scarificateur.

Quel est l’intérêt de monter un kit scarificateur sur une motobineuse ? On fait le point dans ce guide pratique à destination des jardiniers en herbe.

Quelle différence entre une motobineuse et un scarificateur ?

A quoi sert la motobineuse ?

La motobineuse est à bien des égards le couteau suisse du jardin et des espaces verts.

Il s’agit d’un outil multifonction que l’on utilisera en remplacement des bêches, des fourches, des binettes, des râteaux et autres outils manuels dont l’utilisation peut représenter un véritable défi dans les grandes superficies et/ou pour les jardiniers ayant des problèmes de dos ou, plus généralement, de condition physique.

La motobineuse se compose généralement d’un moteur qui actionne des fraises ou des rotors qui vont creuser la terre (légèrement), la soulever, la retourner et l’égaliser. Elle permet de réaliser un travail de préparation avant de d’attaquer les plantations et les semis.

Comme la majorité des outils motorisés de jardinage et d’entretien des espaces verts, la motobineuse peut être alimentée par un mélange essence et huile (moteur thermique) ou par l’électricité (via un câble d’alimentation ou une batterie rechargeable). Bien entendu, et à qualité égale, la motobineuse thermique sera plus puissante mais aussi plus imposante et plus bruyante que la motobineuse électrique.

Au printemps, le jardinier devra procéder dans un premier temps au binage, au sarclage et à la préparation aux plantations. En automne, il réalisera un labourage en bonne due et forme : toutes ces opérations peuvent être réalisées par une (bonne) motobineuse, qui va émietter le sol efficacement et sans trop d’efforts physiques, surtout si elle est dotée d’un guidon réglable en hauteur et en largeur pour s’adapter à la morphologie de l’opérateur.

En somme, vous allez pouvoir retourner la terre et enlever les mauvaises herbes avec une seule et même machine. Cet ameublement du sol va améliorer sa fertilité et agir en faveur de la croissance des plantations. Vous allez également prévenir l’assèchement du sol en préservant son humidité originelle.

A quoi sert le scarificateur ?

Il s’agit d’un outil de jardinage qui permet de réaliser des incisions de profondeur maîtrisée (généralement entre 5 et 10 mm) dans le sol pour l’ameublir, le décompacter et l’aérer.

La terre respire alors mieux, puisqu’elle est débarrassée de la couche de chaume, le feutrage, la mousse et autres débris organiques et déchets végétaux qui peuvent l’étouffer, voire l’asphyxier. Ces incisions dans le sol lui permettent également de mieux assimiler l’eau, les engrais et autres nutriments dont il a besoin pour maintenir sa fertilité et nourrir les plants et les semis.

Comme la motobineuse, le scarificateur peut être manuel ou motorisé (thermique ou électrique). Il permet également d’éliminer les mauvaises herbes pour une pelouse impeccable, à la fois dense et forte et qui respire la santé. Les jardiniers qui négligent l’étape de la scarification (deux fois par an) se retrouvent avec une pelouse recouverte d’une épaisse couche de chaume qui bloque l’eau de pluie et les nutriments. Ces derniers restent à la surface, avec une action de ruissellement, sans pénétration dans la terre.

La pelouse devient alors terne, cassante, fragile et jaunie. La longueur est inégale et les racines peu profondes. Le moindre coup de vent provoque un craquèlement et une cassure de l’herbe.

Monter un scarificateur sur une motobineuse

Les motobineuses haut de gamme, comme celles que proposent Einhell, Mantis et surtout Honda, peuvent accueillir de nombreux accessoires et équipements destinés à élargir la marge de manœuvre du jardinier : un coupe-bordures, un taille-haies, un émousseur, une arracheuse de pommes de terre, une charrue, un butteur et donc un scarificateur, ce qui participe de la polyvalence et du côté multifonction de la motobineuse.

L’extension scarificateur peut être greffée à la motobineuse, à la motobêche et au motoculteur assez facilement, généralement par un simple jeu de vissage, en suivant les consignes du fabricant. Il est conseillé de ne pas monter à plein régime lors de la première installation du kit scarificateur sur motobineuse pour prévenir tout incident, notamment dans le cas où l’extension scarificateur ne serait pas correctement greffée à la motobineuse.

En règle générale, les scarificateurs que l’on peut coupler à une motobineuse disposent d’une soixantaine d’aiguilles en acier à ressort qui permettent de scarifier efficacement une bande dont la largeur varie de 30 à 45 cm. Plus la largeur de scarification est élevée, moins l’opérateur devra effectuer de passage avec l’engin.