Scarificateur de pelouse: Notre guide

« Les Français, toujours plus fous de jardinage » ! C’est ce que titrait le journal Le Monde à la suite de l’enquête menée conjointement par l’IFOP et l’UNEP.

Cette étude, qui se déroule une fois tous les 10 à 12 ans (la dernière édition date de 2007), ne fait que réaffirmer l’amour qu’attachent les Français aux potagers, aux jardins et, plus largement, aux espaces verts et au grand air. Aujourd’hui, 63 % de nos compatriotes déclarent disposer d’un jardin privé ou partagé. Qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, de villes ou de campagnes, 7 sondés sur 10 prennent plaisir à entretenir un jardin.

Vous l’aurez compris, les Français sont familiers avec la binette, la pelle, le râteau et le scarificateur ! Et c’est ce dernier outil que nous vous proposons de découvrir.

Faut-il vraiment disposer d’un scarificateur pour que notre jardin respire la santé ? Peut-on se contenter d’une tondeuse à gazon sans avoir à passer le scarificateur ? Mais à quoi sert cet outil de jardinage ? Est-il indispensable aux semis et aux plantations ? Comment bien passer le scarificateur ?

On vous explique tout dans nos guides dédiés à cet outil de jardin dont vous n’allez plus vous passer.

Qu’est-ce qu’un scarificateur et à quoi sert-il ?

Parfois appelé démousseur (à tort), le scarificateur est un outil de jardinage (ou d’agriculture dans sa forme motorisée et thermique) qui permet de réaliser des incisions d’une profondeur maîtrisée dans le sol pour le débarrasser de la couche de chaume, de feutrage et de mousse qui peut l’étouffer. Appliqué correctement, le scarificateur peut également débarrasser votre terre des différents débris végétaux et organiques qui peuvent s’être accumulés au fil des mois, voire des années dans les cas plus compliqués, sous l’effet du vent, de la pluie, des orages et autres caprices de la nature.

En éliminant ces couches superficielles plus ou moins épaisses de votre sol, vous allez lui permettre de mieux respirer grâce aux incisions réalisées par le scarificateur. Mais ce n’est pas tout. Le passage du scarificateur va permettre à votre sol de mieux assimiler l’eau de pluie ou d’irrigation pour s’hydrater, mais aussi de mieux absorber les différents nutriments dont il a besoin pour rester fertile. Oui : le scarificateur favorise la croissance saine des plantations, pour peu qu’il soit réalisé dans les règles de l’art.

Le scarificateur embarque des lames, des couteaux et/ou des griffes avec une profondeur généralement réglable pour que l’utilisateur puisse l’adapter à l’épaisseur de la couche de chaume et de feutrage qui couvre son sol. Le dispositif va vous permettre également d’aérer votre terrain, de prendre soin des racines de l’herbe et de favoriser des repousses saines et maîtrisées. La scarification peut également être utile pour éliminer les restes de la tonte ou pour contrer l’apparition de lichens. Réalisée en automne, l’opération de scarification va également permettre de fortifier le sol.

Ainsi, et malgré son apparence similaire à celle d’une tondeuse à gazon ou d’une motobineuse, le scarificateur joue un rôle bien précis : celui de favoriser l’hydratation et la nutrition de votre sol. Par ricochet, cette fonction va induire un cercle vertueux, puisque votre jardin sera plus productif mais aussi plus esthétique, toute l’année.

Avant de rentrer dans les critères de choix du bon scarificateur pour votre jardin, passons très rapidement en revue les différents types de scarificateurs que vous pouvez acheter :

  • Le scarificateur manuel qui prend la forme d’un râteau ou d’un outil mécanique avec roues embarquées. Il peut jouer son rôle sur des terrains sont la surface ne dépasse pas les 100 m² et qui présentent un profil régulier, sans complications particulières.
  • Le scarificateur électrique, qui peut être alimenté par un câble à brancher sur secteur ou une batterie à recharger. La puissance de sa motorisation varie généralement de 1 000 à 1 800 watts. Le choix se fait en fonction de la surface à travailler et du profil du terrain en question ;
  • Le scarificateur thermique, qui reste la solution la plus puissante. La motorisation à essence devient indispensable pour les superficies de 500 m² et plus.
Einhell GC SC 4240 P
Gardena EV 1 000
QuikFit de Fiskars
Einhell Scarificateur thermique GC-SC 4240 P (jusqu’à 1 200 m², 4.2 kW, moteur 4 temps, rouleau de scarification sur roulement à billes avec 18 lames en acier, profondeur de travail à 8 niveaux)
Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
Fiskars Scarificateur manuel, Tête d'outil QuikFit, Largeur: 37 cm, Noir/Orange, QuikFit, 1000655
359,95 EUR
189,99 EUR
31,57 EUR
Einhell GC SC 4240 P
Einhell Scarificateur thermique GC-SC 4240 P (jusqu’à 1 200 m², 4.2 kW, moteur 4 temps, rouleau de scarification sur roulement à billes avec 18 lames en acier, profondeur de travail à 8 niveaux)
359,95 EUR
Gardena EV 1 000
Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
189,99 EUR
QuikFit de Fiskars
Fiskars Scarificateur manuel, Tête d'outil QuikFit, Largeur: 37 cm, Noir/Orange, QuikFit, 1000655
31,57 EUR

Scarificateur : quelle différence avec la motobineuse, l’émousseur et la tondeuse ?

Par leur forme similaire, ces deux outils peuvent en effet être confondus… à juste titre. Il faut d’abord savoir que la motobineuse est un outil plus polyvalent que le scarificateur, car les modèles les plus performants peuvent embarquer une tête de scarification pour aérer le sol.

La motobineuse vise d’abord de retourner la terre pour l’ameublir et décompacter le sol. La motobineuse s’enfonce plus profondément dans le sol que le scarificateur. Aussi, la motobineuse embarque plutôt des fraises, là où le scarificateur contient des griffes qui vont moins profondément dans le sol car l’idée n’est pas de le retourner, mais plutôt de le débarrasser de sa couche la plus superficielle, qui est généralement composée de débris.

Il subsiste également une certaine confusion entre le scarificateur et l’émousseur, au point où certains utilisent ces deux appellations de manière interchangeable. En réalité, l’émousseur est destiné au nettoyage et à l’aération du sol sur une profondeur qui ne dépasse généralement pas les 5 mm, soit l’épaisseur de la mousse. Le scarificateur va plus loin, puisqu’il peut s’engouffrer jusqu’à 20 mm dans le sol pour atteindre le chaume et le feutre végétal.

Quant à la différence du scarificateur avec la tondeuse à gazon, tout est dans le travail des lames. Si la tondeuse à gazon va couper les graminées selon un plan horizontal, le scarificateur va plutôt réaliser une coupe à la verticale de la couche épaisse et fibreuse qui s’accumule progressivement sur le gazon.

Comment passer le scarificateur ?

Scarificateur motorisé : les précautions d’usage

Maintenant que vous savez ce qu’est un scarificateur à gazon, son utilité et son intérêt pour un jardin, intéressons-nous à présent au bon mode opératoire. Si vous comptez travailler avec un scarificateur motorisé (électrique ou thermique), certaines mesures de précaution devront être prises pour éviter toute mauvaise surprise (blessure, appareil endommagé ou jardin fragilisé).

Conservez TOUJOURS une distance de sécurité de 15 mètres entre le scarificateur et les personnes qui peuvent se trouver dans les environs afin de les protéger des projections de cailloux ou de pierres qui peuvent résulter de la scarification, même si votre jardin vous paraît exempt de ces éléments. Les terrains qui présentent un fort dénivelé (terrains pentus) doivent être parcourus horizontalement, et non de bas en haut. Vous aurez probablement à réaliser de nombreux passages pour travailler ce type de terrain, car les griffes ont tendance à « manquer » certaines portions de la terre en cas de forte pente.

Notez enfin que si vous utilisez un scarificateur tracté (tracteur, tondeuse à gazon, machine agricole ou quad), vous devrez appliquer les précautions d’usage et les mesures de sécurité propres à la machine sur laquelle l’appareil est attaché.

Comment utiliser le scarificateur ?

Commencez dans un premier temps par retirer tous les débris solides de votre sol : pierres, cailloux, branchages, feuillages, etc. Vous n’êtes pas obligé de le faire, mais cela va améliorer l’efficacité de la scarification tout en vous facilitant l’opération. Vous pouvez même ratisser la mousse morte avant de passer le scarificateur, surtout si votre modèle ne fait pas également émousseur.

La préparation du sol change légèrement si vous avez un terrain qui n’a pas été entretenu depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Quelques semaines avant d’utiliser votre scarificateur à gazon, inspectez votre pelouse à la recherche de mousse ou de débris organiques. Vous devez vous en débarrasser avant de faire quoi que ce soit d’autre. Vous pouvez par exemple étaler un bon produit anti-mousse sur votre pelouse en suivant les instructions de votre fabricant. C’est une opération très importante car elle préviendra la diffusion de spores et de bactéries dans l’air, partout dans le jardin, avec votre scarificateur. Cela peut être dangereux pour vos enfants et vos animaux domestiques.

Une fois que vous êtes sûr que la mousse est éliminée, tondez votre pelouse par temps sec, avec la tondeuse à basse température. Cette opération n’est pas forcément obligatoire si vous disposez d’un scarificateur thermique puissant, mais elle reste toujours utile pour préparer le terrain aux griffes de l’appareil. Votre sol est à présent prêt à accueillir le scarificateur !

La question qui se pose à présent est la suivante : quelle profondeur de scarification choisir ? Il y a deux écoles :

  • Ceux qui conseillent de commencer avec la profondeur de griffes la plus élevée, que l’on réduira au fur à mesure des passages ;
  • Ceux qui conseillent de commencer plutôt avec la profondeur la moins élevée et d’augmenter ce réglage à la fin du travail de scarification.

Nous penchons plutôt pour cette deuxième approche, surtout pour un sol sévèrement touché par le chaume et le feutrage et qui compte quelques plantations que vous souhaitez garder. Commencez donc à scarifier « à blanc » (0 mm de profondeur) pour les premiers passages croisés, puis montez d’un cran avant de choisir la profondeur maximale (ne dépassez pas 9 mm, à moins que votre sol soit resté sans entretien pendant plus d’un an).

Le processus de scarification fragilise le sol, même s’il est bien réalisé. Vous allez même remarquer quelques endroits clairsemés. Nous vous conseillons d’ajouter des semences de gazon pour densifier tout ça à la fin du travail. Vous pouvez également utiliser le reliquat de scarification comme compost pour protéger les graines pendant qu’elles germent. C’est ce que l’on appelle le « sur-ensemencement ». Avec un peu d’huile de coude, votre gazon sera à nouveau comme neuf dans quelques semaines.

Attention : comme mentionné plus haut, la scarification fragilise le sol. Évitez donc de marcher dessus pendant les 4 à 7 jours qui suivent l’opération pour lui permettre de reprendre des couleurs.

Quand passer le scarificateur ?

On conseille généralement de scarifier un sol légèrement humide pour permettre aux couteaux ou aux lames de découper un feutrage ramolli, sans encombre et sans à-coups.

La scarification sera préférentiellement réalisée deux fois dans l’année sur une pelouse suffisamment mûre (évitez de scarifier une pelouse trop jeune, qui a moins d’un an et demi, à moins d’avoir une épaisse couche de chaume dessus) :

  • Une première scarification a lieu en mars, après les dernières gelées de l’hiver et avec les premières tontes du gazon. Cette scarification printanière va redonner de la fraîcheur et de la vigueur à la pelouse tout en la débarrassant de la couche de feutre végétal qui s’est formée pendant la saison froide ;
  • Une deuxième scarification a lieu fin octobre ou début novembre, avant les premières gelées. Cette opération vise à limiter la présence des mauvaises herbes, parfois pour ressemer une pelouse avec un gazon de garnissage come expliqué plus haut. Notez que l’automne est la meilleure saison pour les semis.

Évitez de tomber dans ces pièges en rapport avec le timing de la scarification de votre sol :

  • Si vous ne retirez pas rapidement les déchets végétaux ou organiques résultant de la scarification, la pelouse continuera d’être étouffée, le sol ne pourra pas ni respirer ni assimiler les différents nutriments dont il a besoin. Il continuera également d’être privé d’eau de pluie ou d’irrigation, ce qui conduira à une pelouse rêche, jaunie et cassante ;
  • Ne scarifiez jamais pendant des périodes de fortes chaleurs ;
  • Évitez de scarifier un sol trop humide, car les dégâts sur les racines seront supérieurs aux bénéfices sur l’aération du sol ;
  • Évitez de scarifier un sol durci par des périodes de sécheresse prolongées.

Combien coûtent les scarificateurs ?

Le marché des scarificateurs est légèrement moins concurrentiel que celui d’autres appareils de jardinage comme les tondeuses à gazon, les débroussailleuses, les coupe-haies et les motobineuses. Le marché des scarificateurs est dominé par les fabricants allemands Einhell, Al Ko et Bosch et la marque Gardena.

Le prix des scarificateurs dépend de plusieurs critères :

  • Manuel ou motorisé (électrique ou à essence) ;
  • La puissance en watts ;
  • Le nombre de griffes et le matériau de fabrication ;
  • Le nombre de réglages de profondeur ;
  • La largeur de scarification ;
  • L’ergonomie (guidon réglable en hauteur et pliable, la centralisation des commandes, le revêtement soft grip, etc.) ;
  • La contenance du bac de ramassage ;
  • La durée de la garantie du fabricant ;
  • La marque.

Ainsi, les scarificateurs manuels coûtent généralement 30 à 100 €. Pour un scarificateur électrique, prévoyez un budget allant de 110 à 350 €. Enfin, un bon scarificateur thermique (à essence) coûtera entre 300 et 600 €.

Comment choisir le bon scarificateur ?

Plusieurs critères entrent en jeu pour le choix de votre scarificateur. Nous vous proposons une petite checklist pour vous aider à y voir plus clair, mais vous pourrez approfondir le sujet davantage en parcourant nos différents guides et comparatifs :

  • La superficie de votre jardin déterminera l’énergie du scarificateur à choisir. Nous vous conseillons d’opter pour un scarificateur électrique pour des surfaces qui ne dépassent pas les 500 m², et pour un scarificateur thermique pour des parcelles plus grandes. Evitez les scarificateurs manuels de type râteau si votre condition physique n’est pas optimale ou si votre jardin fait plus de 80 m². Attention : pour les scarificateurs électriques câblés, assurez-vous d’avoir une prise électrique à proximité pour pouvoir utiliser l’appareil ;
  • Le profil de votre sol et l’ampleur du travail détermineront la puissance de votre scarificateur. Nous vous conseillons d’opter pour un scarificateur de 1 200 à 1 800 watts pour un sol régulièrement entretenus, et d’aller au-delà de 2 500 watts pour les travaux de scarification compliqués, notamment sur les sols jonchés de cailloux et qui sont étouffés par une épaisse couche de chaume et de feutre végétal ;
  • La largeur de la scarification déterminera le nombre de passages et donc la durée de la séance. Plus votre scarificateur ratissera large, plus la séance de scarification sera rapide ;
  • Optez pour des scarificateurs qui vous donnent la possibilité d’ajuster la profondeur des incisions en fonction de l’état de votre sol. Un scarificateur permettant d’aller de 0 à 9 mm fera largement l’affaire sur la majorité des sols ;
  • L’ergonomie : optez pour des scarificateurs qui vous permettent d’ajuster la hauteur du guidon à votre morphologie. Cela vous permettra de travailler confortablement, mais à l’occasion de séances prolongées. D’autres critères d’ergonomie peuvent également entrer en jeu : la présence de roues tout-terrain, la possibilité de plier le guidon pour ranger l’appareil sans encombrement, le démarrage électrique pour les scarificateurs thermiques, les accessoires, le revêtement Soft Grip au niveau des poignées, la centralisation des commandes au niveau du guidon, la longueur du câble d’alimentation pour les scarificateurs électriques, etc. ;
  • La durée de la garantie varie généralement de deux à cinq ans pour les scarificateurs électriques thermiques, et peut caracoler à 25 ans pour les scarificateurs manuels.

Notre comparatif du scarificateur : quel modèle choisir ?

Einhell GC SC 4240 P
Gardena EV 1 000
QuikFit de Fiskars
Einhell Scarificateur thermique GC-SC 4240 P (jusqu’à 1 200 m², 4.2 kW, moteur 4 temps, rouleau de scarification sur roulement à billes avec 18 lames en acier, profondeur de travail à 8 niveaux)
Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
Fiskars Scarificateur manuel, Tête d'outil QuikFit, Largeur: 37 cm, Noir/Orange, QuikFit, 1000655
359,95 EUR
189,99 EUR
31,57 EUR
Einhell GC SC 4240 P
Einhell Scarificateur thermique GC-SC 4240 P (jusqu’à 1 200 m², 4.2 kW, moteur 4 temps, rouleau de scarification sur roulement à billes avec 18 lames en acier, profondeur de travail à 8 niveaux)
359,95 EUR
Gardena EV 1 000
Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
189,99 EUR
QuikFit de Fiskars
Fiskars Scarificateur manuel, Tête d'outil QuikFit, Largeur: 37 cm, Noir/Orange, QuikFit, 1000655
31,57 EUR

#1 Le meilleur scarificateur thermique : le modèle GC SC 4240 P d’Einhell

La marque allemande est un incontournable sur le segment des scarificateurs thermiques, surtout lorsque l’on sait que ses concurrents Bosch et Honda n’y sont pas présents.

Le scarificateur thermique GC SC 4240 P d’Einhell  est tout simplement une bête de jardinage. Jugez-en par vous-même : un moteur thermique 4 temps, une puissance impressionnante de 4 200 watts, une largeur de scarification de 40 cm, un réservoir à carburant de 3,6 litres, quelque 8 réglages de profondeur des incisions avec un maximum de 20 cm, des roues tout-terrain de 18 cm de diamètres… ce modèle coche toutes les bonnes cases et ne fera qu’une bouchée de la couche de chaume et de feutrage qui étouffe votre jardin, quelle que soit sa texture et son épaisseur.

Ce scarificateur thermique signé Einhell embarque 18 lames acérées en acier de haute qualité, avec un arbre de roulement à billes qui éliminera les mauvaises herbes sans broncher. Le poids de l’appareil est forcément imposant (plus de 31 kg à vide), mais la force d’entraînement permet une belle maniabilité et une prise en main agréable, même pour l’utilisateur novice.

Toutes les commandes du scarificateur thermique sont centralisées au niveau de son guidon, qui est d’ailleurs réglable en hauteur pour s’adapter à votre morphologie. Il est également pliable pour permettre un rangement moins encombrant. Mieux : stocké, l’appareil n’occupe qu’une hauteur de 60 cm… étonnant pour un mastodonte !

Forcément, avec cette puissance et ses attributs techniques, ce scarificateur thermique est fait pour les grandes parcelles de terrain. On vous le conseille pour des terres d’une superficie allant jusqu’à 1 200 m².

Seule petite ombre au tableau : le bac de ramassage fourni par Einhell est légèrement sous-dimensionné, puisque sa contenance stagne à 45 litres. De toute façon, des allers-retours à la déchetterie seront inévitables quelle que soit la contenance du bac de ramassage, dans la mesure où l’appareil est pensé pour les grandes superficies.

Il s’agit donc d’un scarificateur thermique qui vous donnera un sacré coup de main pour améliorer la santé de votre pelouse et favoriser la croissance des plantations.

Einhell Scarificateur thermique GC-SC 4240 P (jusqu’à 1 200 m², 4.2 kW, moteur 4 temps, rouleau de scarification sur roulement à billes avec 18 lames en acier, profondeur de travail à 8 niveaux)
  • Le scarificateur thermique GC-SC 4240 P est un outil très puissant et fiable qui permet au jardinier expérimenté de scarifier son terrain dans les règles de l’art pour avoir une pelouse parfaite, sans aucune mauvaise herbe.
  • Doté de 18 lames en acier haute performance, le rouleau de scarification sur roulement à billes élimine avec une très grande efficacité mauvaises herbes, mousses et racines. Le scarificateur thermique est conseillé pour des surfaces jusqu’à 1 200 m² environ.
  • Le puissant moteur à essence 4 temps délivre un couple suffisant pour assurer une progression du travail en continu et un bon résultat uniforme. Le variateur de vitesse permet une utilisation économique.
  • Les grandes roues du scarificateur facilitent le travail, notamment sur les terrains accidentés, et préservent la pelouse. Le bac de ramassage, d’une capacité de 45 litres, permet une utilisation prolongée sans interruption.
  • Le scarificateur thermique dispose d’un carter métallique robuste et résistant, et se range instantanément et avec un faible encombrement grâce à son guidon repliable.

#2 Le meilleur scarificateur électrique : le modèle EV 1 000 de Gardena

Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
Matériau robuste : lames en acier galvanisé à faible usure; Rangement peu encombrant : guidon divisible pour faciliter le transport et le stockage

Avec un moteur développant quelque 1 000 watts à plein régime, ce n’est peut-être pas le modèle le plus puissant du marché… mais le scarificateur électrique EV 1 000 de Gardena  est sans doute celui qui affiche le meilleur rapport qualité – prix !

Pensé pour les jardins d’une superficie allant jusqu’à 400 m², ce scarificateur électrique câble a plusieurs atouts à faire valoir :

  • Une belle qualité de fabrication et d’assemblage ;
  • Une largeur de travail de 30 cm, soit plus que la moyenne sur le segment des scarificateurs électriques ;
  • Une autonomie virtuellement infinie grâce à l’alimentation par câble électrique (mais une liberté de mouvement réduite et la nécessite d’avoir une prise à proximité) ;
  • Un poids raisonnable de 10,5 kg ;
  • Deux niveaux de réglage de la profondeur (jusqu’à 9 mm, ce qui est largement suffisant pour les sols raisonnablement entretenus) ;
  • Des lames acérées en acier trempé et galvanisé ;
  • Une position de transport pour déplacer l’appareil sans problème ;
  • Des roues tout-terrain ;
  • Un guidon réglable en hauteur et détachable pour le rangement ;
  • Un bon côté polyvalent, puisque l’EV 1 000 de Gardena est capable de scarifier mais aussi d’aérer la pelouse avec une belle efficacité.

Ajoutons à cela un bac de ramassage de bonne contenance pour un appareil de cette gamme (40 litres) et nous obtenons un scarificateur électrique de référence ! D’ailleurs, il s’agit d’un best-seller, à la fois pour la marque Gardena, mais aussi pour les nombreuses marketplaces qui le proposent dans leur catégorie des outils de jardinage électriques.

Côté inconvénients, on pourra peut-être déplorer le fait que le bac de ramassage ne soit pas de série, puisqu’il faudra l’acheter séparément chez le même fabricant.

Scarificateur Électrique Evc 1000 Gardena : Aérateur de Pelouse avec Largeur de Travail 30 Cm, 1000 W, Surface de Gazon jusqu'à 1000 M², Levier de Réglage, Guidon Divisible (4068-20)
  • Pour un réglage facile de la profondeur de travail : par levier de réglage facilement accessible
  • Matériau robuste : lames en acier galvanisé à faible usure
  • Moteur puissant : puissance de traction élevée, facile à démarrer, guidon avec commutateur
  • Rangement peu encombrant : guidon divisible pour faciliter le transport et le stockage
  • La livraison comprend : 1 scarificateur électrique EVC 1000 de GARDENA

#3 Le meilleur scarificateur manuel : le modèle QuikFit de Fiskars

Vous avez un jardin aux petites dimensions et vous êtes prêts à vous retrousser les manches pour aller au charbon ? Nous vous conseillons de faire l’acquisition du scarificateur manuel QuikFit de Fiskars  pour éliminer le feutre, la mousse et le chaume de votre gazon, mais aussi pour aérer le sol et le nettoyer au profondeur des reliquats de tonte, des lichens, de la mousse et d’autres débris organiques ou végétaux qui l’empêchent de respirer et d’assimiler l’eau et les nutriments dont il a besoin.

Ce modèle est compatible avec tous les manches Quikfit du marché, ce qui vous donne un large choix en termes de hauteur, de matériau et de prise en main. Vous n’aurez également aucun mal à trouver un manche de rechange si le vôtre venait à rendre l’âme. Si vous êtes de taille moyenne, on vous recommande d’opter pour un manche de 156 cm de hauteur.

Cet appareil peut compter sur des dents robustes en acier galvanisé pour scarifier la pelouse sur une largeur de 37 cm, soit largement plus que certains modèles électriques et même thermiques.

Son poids mini (980 grammes) permet une bonne prise en main sans mettre une pression exagérée sur le dos, la nuque et les bras. Là encore, on déplorera l’absence du manche dans le boîtier livré par Fiskars. Vous allez donc devoir l’acheter séparément pour pouvoir vous servir de ce scarificateur manuel de type « râteau » qui reste toutefois une référence en la matière.

Fiskars Scarificateur manuel, Tête d'outil QuikFit, Largeur: 37 cm, Noir/Orange, QuikFit, 1000655
  • Scarificateur manuel pour éliminer le feutre et la mousse du gazon et aérer le sol par un nettoyage en profondeur
  • Tête d'outil compatible avec tous les manches QuikFit, Utilisation recommandée avec le manche 156 cm (réf. produit 1000661), Utilisation combinée avec une grande variété d'accessoires QuikFit pour un rangement facile et un encombrement réduit
  • Scarification efficace grâce aux dents robustes en acier et à une largeur de travail de 37 cm
  • Grande longévité grâce à la tête en acier haute qualité, Certification de sécurité GS, Design finlandais
  • Contenu: 1x Fiskars Scarificateur manuel QuikFit, Tête d'outil, Dimensions (HxLxP): 8 x 36 x 37 cm, Poids: 985 g, Matière: Acier au carbone/Plastique renforcé de fibre de verre, Couleur: Noir/Orange, 1000655