Motobineuse : utilité, fonctionnement, guide d’achat et comparatif

En France, l’entretien du jardin est un sport national ! Selon les derniers chiffres de l’IFOP, l’Hexagone ne compte pas moins de 17 millions de jardiniers en herbe… soit un Français adulte sur trois ! Cet amour pour la verdure et le grand air se traduit forcément par une demande accrue dans le segment de l’outillage et des appareils de travail de la terre et d’entretien des espaces verts. Scarificateur, binette, débroussailleuse, coupe-bordure, taille-haie, tondeuses à gazon et autres motobineuses sont les vedettes des grandes surfaces de jardinage ou de bricolage.

La motobineuse est un outil tout-en-un qui vous permet de travailler votre sol pour le décompacter, l’ameublir et le rendre ainsi plus apte à accueillir des semis ou des plantations. Cet outil vous épargne le travail laborieux à la binette ou au scarificateur manuel, préservant votre dos et votre nuque. Dans ce grand guide de la motobineuse, nous vous proposons de revenir sur l’utilité de l’outil, la meilleure façon de l’utiliser, les pièges éviter, la façon de réparer le sol pour le binage, le prix moyen de la motobineuse et enfin un grand comparatif avec les meilleurs modèles selon les catégories définies par nos testeurs.

A quoi sert une motobineuse ?

Il s’agit tout simplement d’une binette motorisée ! La motobineuse est l’un des nombreux outils agricoles utilisés pour le travail secondaire du sol. Polyvalent, plus compact que la majorité des engins d’entretien des espaces verts, facilement maniables par les jardiniers du dimanche et ultra-performant, la motobineuse est un outil tout-en-un qui vient améliorer la fertilité des sols pour les préparer aux semis et aux plantations.

Des dents ou couteaux montés sur des fraises viennent transpercer le sol au fur et à mesure qu’elles y sont entrainées de manière linéaire. Les motobineuses les plus récentes fonctionnent toutefois différemment, embarquant une fraise rotative qui obtient un résultat similaire avec un mouvement rotatif de disques ou des dents. Les motobineuses remuent et émiettent le sol. Elles vont par exemple aérer le sol et préparer un lit de semence lisse et meuble, ou alors éliminer les mauvaises herbes (sarclage) pour les déraciner, enterrer leurs feuilles afin de perturber leur photosynthèse, etc.

Concrètement, la motobineuse provoque un « chaos contrôlé » au niveau du sol pour épargner les plantes cultivées et détruire les mauvaises herbes qui viennent perturber la couche arable. La majorité des motobineuses travaillent en superficie, avec une profondeur de binage qui ne dépasse pas les 30 cm, contrairement aux scarificateurs qui vont généralement beaucoup plus loin pour éliminer la couche de chaume, de feutrage et de mousse qui peut recouvrir le sol et l’empêcher d’assimiler l’eau d’irrigation et de pluie ainsi que les nutriments.

Les petites motobineuses poussées ou tirées par un seul opérateur sont généralement utilisées comme outils de jardinage à petite échelle, que ce soit pour un usage personnel ou pour des petits jardins maraîchers. Les motobineuses thermiques rotatives peuvent être utilisées à plus grande échelle, sur des parcelles dépassant les 120 m² et parfois sur des sols compliqués (durs, accidentés, pentus, jonchés de petits cailloux, etc.). Les motobineuses sont généralement autopropulsées ou attachées à un tracteur à deux ou quatre roues.

Dans sa version thermique, cet engin motorisé bénéficie d’une conception assez simple, parfois rudimentaire, avec les éléments suivants :

  • Un moteur thermique 2 ou 4 temps ;
  • Un guidon et des vitesses ;
  • Une courroie de transmission ;
  • Une fraise rotative ;
  • Une roue de transport.

Comment bien utiliser une motobineuse sur son jardin ?

Avant d’aller plus loin, il faut savoir que certaines zones résidentielles limitent l’utilisation des motobineuses thermiques à certaines heures de la journée, voire à certains jours, excluant par exemple les week-ends. Si vous êtes doté d’une grosse motobineuse ou d’un motoculteur (découvrez la différence entre une motobineuse et un motoculteur), nous vous conseillons de vous rapprocher de la mairie de votre commune pour avoir ce renseignement.

  1. Vérifiez l’état de votre sol

Vous devez toujours vérifier l’état de votre sol avant de démarrer votre motobineuse. En effet, on ne laboure pas un sol trop humide, car le compactage pourra entraîner une mauvaise pénétration des racines pendant la saison de croissance. S’il pleut, il est préférable d’attendre quelques jours pour permettre au sol de devenir « demi-sec » avant de passer la motobineuse. Pour déterminer si le sol est prêt à accueillir les fraises de votre motobineuse, ramassez simplement une petite poignée de terre : si elle se morcèle dans votre main lorsque vous serrez, le sol est suffisamment sec pour être biné, sarclé et labouré. Si elle reste en boule, comme le ferait une boule de neige, le sol est encore trop humide pour le binage.

Si votre sol est très sec, il est conseillé de l’arroser légèrement quelques jours avant le passage de la motobineuse pour faciliter le travail.

2. Préparez le sol

Commencez dans un premier temps par préparer votre sol en enlevant les grosses pierres qui peuvent s’y trouver. Vous devrez également arracher les mauvaises herbes épaisses et hautes. Nous vous conseillons de procéder ainsi même si vous disposez d’une grosse motobineuse thermique. Cela vous permettra d’aller plus loin dans l’entretien de votre jardin avec une opération de binage et de sarclage efficace, sans oublier que cette précaution d’usage va préserver les fraises et les dents de votre motobineuse pour prolonger sa durée de vie et ses pleines performances.

3. Passez la motobineuse

Lorsque vous labourez, évitez de creuser trop profondément le sol dès les premiers passages, surtout lorsque vous labourez un sol qui ne l’a pas été depuis plus de deux ans. Utilisez les fonctionnalités d’ajustement de la profondeur de binage sur la valeur minimale pendant le premier passage, puis augmentez ce réglage au fur et à mesure.

Une fois que vous aurez terminé le travail préparatoire, il peut être intéressant d’arroser le sol à nouveau, d’attendre un ou deux jour(s) en fonction de la météo pour repasser la motobineuse avec cette fois-ci une belle profondeur de binage sur au moins 20 cm. Ce mode opératoire garantit un lit bien aéré pour les semis ou les plantations.

Passer la motobineuse : les bonnes pratiques et les pièges

La motobineuse est un outil intuitif et facile à utiliser, mais il faut acquérir le tour de main pour avoir les bons réflexes et éviter certains pièges. On fait le point.

Les bonnes pratiques d’utilisation de la motobineuse

  • Lisez toujours le manuel d’utilisation avant d’assembler et de mettre en marche votre motobineuse. A chaque modèle ses précautions d’usage. Cela vous permettra également d’éviter toute mauvaise manipulation susceptible d’annuler votre garantie fabricant ;
  • Commencez toujours par la plus faible profondeur de binage, si votre motobineuse propose des réglages différents à ce niveau ;
  • Engagez l’entraînement et travaillez avec des lignes parallèles, comme vous le feriez avec une tondeuse à gazon. Une fois que vous aurez fini les ranges parallèles, passez à un réglage de profondeur plus élevé et faites des rangées perpendiculaires ;
  • Pendant le travail, détendez-vous et laissez les roues entraîner le châssis pendant que les dents des fraises creusent le sol. Marchez du côté qui n’est pas encore travaillé pour éviter de laisser des empreintes sur le sol fraîchement labouré. Assurez-vous de garder l’équilibre et maintenez les poignées fermement, mais sans vous crisper ;
  • Redoublez de vigilance lorsque vous travaillez un sol dur. Les dents peuvent se coincer dans le sol ou lorsque des cailloux s’infiltrent à l’intérieur. Si cela se produit, éteignez immédiatement la machine (si elle n’est pas dotée d’un mécanisme de sécurité qui la met automatiquement hors tension), débranchez le fil d’allumage de la bougie et inspectez la machine pour enlever les cailloux.

Les pièges à éviter à l’utilisation de la motobineuse

  • Veillez toujours à inspecter votre jardin ou parcelle de terrain avant de commencer le travail avec la motobineuse. Débarrassez-vous de tous les débris comme les pierres, les bâtons, les débris végétaux et autres objets disposés en vrac pour protéger votre motobineuse ;
  • Ne laissez pas de gazon mélangé au sol. L’herbe peut effectivement s’emmêler dans les dents de certaines motobineuses ;
  • En plein travail, évitez de forcer sur le guidon pour tenter de creuser plus profondément. Ne mettez jamais les mains ou les pieds à proximité des pièces en rotation. N’utilisez jamais votre motobineuse ou motoculteur si vous n’avez pas une bonne visibilité (l’éclairage est primordial) ;
  • Un labour excessif produit des résultats contreproductifs, avec notamment un sol qui se compacte rapidement avec un mauvais rendement ;
  • Ne commencez pas la plantation immédiatement après le travail de la motobineuse. Laissez le sol se reposer pendant un jour ou deux pour que les composts, les matières organiques et les débris végétaux aient le temps de pénétrer le sol et lui fournir les nutriments dont il a besoin.

Quel est le prix moyen d’une motobineuse ?

Le marché des motobineuses reste relativement restreint, avec une demi-douzaine de marques qui accaparent l’essentiel des parts de marché. Il s’agit notamment du groupe japonais Honda, de l’allemand Einhell, de la marque belge Elem Technic, du groupe américain Schiller Grounds Care, du fabricant français Mantis ou encore de la marque Staub, filiale du groupe italien Yama. En France, les motobineuses thermiques et électriques (avec câble d’alimentation ou batterie rechargeable) peuvent être achetées dans les grandes surfaces spécialisées dans le jardinage et l’entretien des espaces verts comme Jardiland ou Truffaut, ou encore dans les grandes surfaces de bricolage comme Castorama et Leroy-Merlin.

Mais comme souvent, c’est sur internet que vous trouverez les meilleures offres, avec un achat direct auprès du fabricant ou d’un revendeur agréé. De plus, l’achat en ligne d’une motobineuse vous permet de consulter les avis des utilisateurs qui ont pu tester l’engin pendant plusieurs semaines, voire plusieurs années, afin d’éviter le hors-piste et acheter en connaissance de cause.

Le prix de la motobineuse dépend de plusieurs facteurs :

  • La motorisation : thermique ou électrique (via câble d’alimentation ou batterie rechargeable) ;
  • L’autonomie da ns le cas d’une motobineuse électrique à batterie ;
  • La puissance du moteur en watts, qui va généralement de 600 à 5 000 watts ;
  • La présence ou non d’une fonction de marche arrière ;
  • La largeur et la profondeur de binage (et la possibilité d’ajuster ces valeurs) ;
  • La qualité de fabrication et d’assemblage ;
  • La possibilité d’ajouter des accessoires comme un scarificateur (lisez notre article « adapter un scarificateur sur une motobineuse », un coupe-bordure, un taille-haie, etc. (et le fait que ces accessoires soient fournis ou pas par le fabricant) ;
  • La garantie fabricant, etc.

En règle générale, les motobineuses thermiques destinées aux jardiniers en herbe et à l’entretien de petits jardins maraîchers coûtent entre 200 et 800 €, avec une moyenne d’environ 280 € pour les modèles grand public. Les motobineuses électriques coûtent légèrement moins, avec une fourchette allant de 150 à 700 €, avec une moyenne à 210 €.

Comment choisir sa motobineuse ?

Le choix de la bonne motobineuse doit se faire sur la base de deux critères : votre besoin (superficie, typologie du terrain à travailler, objectif) et votre budget. Pour aller plus loin, nous vous proposons un guide d’achat complet de la motobineuse.

#1 Motobineuse thermique ou électrique ?

Le choix du mode d’alimentation en énergie de la motobineuse constitue la première étape de votre achat. A chaque type de motobineuse ses avantages et ses inconvénients. La motobineuse thermique ou à essence est plus puissante (cylindrée comprise entre 21 et 43 cc). Elle vous donne une liberté de mouvement totale et n’a pas de problèmes d’autonomie. En revanche, elle coûtera plus cher, elle fera plus de bruit et nécessitera un entretien régulier pour maintenir ses pleines performances.

De son côté, la motobineuse électrique est plus légère, moins encombrante, moins chère et plus facile à manier. Les progrès réalisés sur la puissance des motobineuses électriques sont intéressants. En revanche, la motobineuse électrique est moins commode, dans la mesure où il faudra choisir entre une moindre liberté de mouvement (motobineuse électrique avec câble d’alimentation) et l’autonomie (motobineuse électrique avec batterie rechargeable).

#2 La superficie du jardin ou de l’espace vert

Les motobineuses électriques sont pensées, dans le meilleur des cas, pour le travail d’une parcelle de terrain de moins de 300 m². Si votre jardin est plutôt grand, vous allez devoir vous assurer que vous disposez bien d’une source d’électricité dans les différentes portions. Les motobineuses thermiques sont quant à elle semi-professionnelles, voire professionnelles pour certaines motobineuses signées Honda par exemple. Elles peuvent travailler des terrains dont la surface va de 300 à 3 000 m². C’est donc la meilleure option si vous avez un grand potager ou un jardin de superficie conséquente.

#3 Les fraises et la largeur de binage

Ce sont les fraises qui permettent à la motobineuse de travailler le sol. Plus la motobineuse aura de fraises, plus elle pourra retourner le sol et l’ameublir efficacement. Les motobineuses grand public sont généralement dotées de quatre fraises avec quatre dents ou quatre couteaux chacune. Certaines motobineuses proposent 8 fraises, dont plusieurs peuvent être amovibles. Le nombre de fraises conditionne également la largeur de binage.

Plus une motobineuse aura de fraises, plus elle pourra ratisser large et vous permettre de travailler le sol rapidement, en un minimum de passages. Par construction, les motobineuses qui proposent des fraises amovibles permettent à l’opérateur d’ajuster la largeur de binage à ses besoins, notamment s’il dispose d’un jardin aux dimensions irrégulières, avec des tronçons plus serrés que d’autres.

#4 L’ergonomie de la motobineuse

L’ergonomie conditionne l’expérience de binage. Pour l’apprécier, il faudra se baser sur plusieurs critères comme le poids à vide de la motobineuse (à puissance égale, les modèles électriques sont toujours plus légers), les routes (celles qui sont serties de griffes sont les meilleures), la présence ou non d’un carter ou disque de protection pour ne pas endommager les bordures et les plantes, la qualité du guidon (possibilité de l’ajuster en hauteur pour l’adapter à votre morphologie, la possibilité de le plier pour un rangement moins encombrant, le revêtement antidérapant…), le bruit généré par la motobineuse (qui ne dois pas dépasser les 98 dB) et la sécurité (mécanisme d’arrêt automatique, système dit (homme mort), etc.).

#5 Les fonctionnalités de la motobineuse

Certaines motobineuses sont mieux dotées que d’autres sur ce point. Les fonctionnalités peuvent inclure la marche arrière (pour vous éviter des manœuvres laborieuses comme le demi-tour), la possibilité de plier le guidon pour ranger l’engin, le nombre de vitesses avant (plus il y a de vitesses, plus l’appareil s’adapte à votre rythme de travail), la présence de têtes interchangeables pour que la machine s’adapte à l’état de votre jardin et éventuellement à la saison, etc.

#6 L’entretien de la motobineuse

C’est simple : la motobineuse thermique nécessite un entretien régulier, à la manière d’un véhicule, tandis que son homologue électrique ne nécessitera qu’un nettoyage régulier des fraises ainsi qu’une inspection des différentes pièces avant la mise en marche. L’entretien de la motobineuse thermique inclut la vérification du niveau d’huile et d’essence, le nettoyage ou le changement du filtre, la vidange, la détection des éventuelles fuites de liquide, etc.

#7 La durée de la garantie fabricant

Forcément, plus la garantie fabricant est longue, plus votre achat sera serein. Vérifiez bien que la garantie fabricant couvre à la fois l’engin et les pièces.

#8 Les avis des utilisateurs

L’achat d’une motobineuse est un investissement. Nous vous conseillons de vous fier à nos tests mais aussi de faire un tour dans la section des commentaires si vous passez par une plateforme de vente en ligne.

Le grand comparatif de la motobineuse

Passons à présent aux choses sérieuses ! Dans cette partie, nous vous proposons les coups de cœur de la rédaction et de nos testeurs sur plusieurs catégories pour vous aider à faire le bon choix. Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de passer en revue l’ensemble des critères d’achat détaillés plus haut, vous pouvez piocher dans cette liste la motobineuse qui convient à votre besoin et à votre budget. Satisfaction garantie !

#1 La meilleure motobineuse thermique : la Honda FJ 500 SE/SR

HONDA FJ 500
Honda FJ 500

Avec 9 accessoires en option, une polyvalence à toute épreuve et une largeur de binage allant jusqu’à 80 cm, la motobineuse thermique FJ 500 SE/SR de Honda  est un monstre de puissance. Si vous êtes un passionné de jardinage et d’entretien des espaces verts, vous allez apprécier l’expérience utilisateur de cette machine qui permet de belles possibilités de personnalisation : choix de rotors, possibilité de greffer un émousseur, un scarificateur, un buteur… simplement en vissant quelques boulons.

La profondeur de binage est ajustable avec un maximum de 32,5 cm. Vous pourrez donc travailler même les sols recouverts d’une épaisse couche de chaume, de feutrage, de mousse ou de débris organiques et végétaux. Cette motobineuse thermique est par ailleurs dotée de la marche arrière (une vitesse), ce qui vous permet une meilleure liberté de mouvement tout en vous exonérant des manœuvres compliquées comme le demi-tour, surtout si votre jardin est exigu dans certaines portions.

Le plus grand avantage concurrentiel de Honda reste son expertise en matière de motorisation. La motobineuse thermique FJ 500 SE/SR embarque un moteur Honda GX 160, que l’on retrouve d’ailleurs sur des modèles d’autres marques qui ont fait le choix d’une motorisation Honda. Il s’agit d’un moteur 4 temps OHC avec une cylindrée de 163 cm3. La capacité du réservoir est de 2,4 litres (essence) et 0,58 litre (huile). L’embrayage de transmission est manuel avec tension de courroie. La pression acoustique ressentie par l’opérateur est plus que raisonnable (81 dB), pour un niveau sonore maximal (à plein régime) de 96 dB. Alors oui, il s’agit d’un engin assez encombrant qui pèse quelque 51 kg à la balance, mais l’ergonomie est parfaite, avec un excellent entraînement, une poignée réglable en hauteur, un guidon pliable, etc.

Vous l’aurez compris, la motobineuse thermique FJ 500 SE/SR de Honda est un véritable coup de cœur !

#2 La meilleure motobineuse électrique : le modèle GC RT 1440 M d’Einhell

Promo
Einhell Motobineuse électrique GC-RT 1440 M (1400 W, Largeur de travail 40 cm, Profondeur de travail 20 cm, Guidon ergonomique et pliable)
Moteur puissant. Fréquence: 50 Hz; Double interrupteur de sécurité; Guidon ergonomique pliable

Einhell, géant allemand de l’outillage de jardin et du bricolage, a fait fort avec la motobineuse électrique GC RT 1440 M . Ce modèle développe une puissance intéressante pour de l’électrique, avec 1 400 watts qui animent 6 fraises de 6 dents chacune, avec une excellente largeur de binage de 40 cm, soit près de 30 % de plus que la moyenne sur ce segment. Vous allez donc pouvoir travailler votre jardin en un minimum de passages tout en économisant du temps et de l’énergie.

Cette motobineuse électrique câblée propose deux niveaux de profondeur de binage : 15 et 20 cm. Commencez votre travail avec le premier niveau puis finalisez le binage et le labour de la terre avec la profondeur de 20 cm pour plus d’efficacité. Prenez toutefois le soin de débarrasser votre jardin de la couche de chaume, de feutrage et de mousse qui peut compliquer le passage de la motobineuse.

Comme souvent avec Einhell, c’est le rapport qualité – prix qui fait mouche. L’outil est efficace, robuste et facile à manier, même par un utilisateur non averti. Le guidon réglable en hauteur vous permettra de régler l’appareil en fonction de votre morphologie et de vos préférences. Le travail est agréable avec de bonnes sensations et sans mal de dos, même avec des séances prolongées. Le guidon est pliable pour réduire l’encombrement au rangement et centralise toutes les commandes de la motobineuse. Enfin, l’utilisation est sécurisée par le double interrupteur et le système anti-arrachement. On vous conseille ce modèle si votre jardin est raisonnablement entretenu et s’il fait moins de 120 m².

Promo
Einhell Motobineuse électrique GC-RT 1440 M (1400 W, Largeur de travail 40 cm, Profondeur de travail 20 cm, Guidon ergonomique et pliable)
  • Moteur puissant. Fréquence: 50 Hz
  • Double interrupteur de sécurité
  • Guidon ergonomique pliable
  • Roues réglable en hauteur pour faciliter le déplacement
  • Anti-arrachement du câble
  • Volume en m³ : 0.09

#3 La meilleure motobineuse thermique pas chère : la motobineuse thermique 5 CV de Brast

Il s’agit d’un modèle destiné aux débutants qui souhaitent faire leur premier pas dans le retournement de la terre et l’ameublement du sol. La motobineuse thermique 5 CV de Brast  leur permettra de préparer les semis et les plantations sans prise de tête et en toute sécurité. Dotée d’un moteur essence 4 temps avec une cylindrée de 150 cm3, cette motobineuse conjugue la puissance du thermique et la facilité d’utilisation de l’électrique : puissance exceptionnelle de 3 700 watts et poids à vide réduit de 28 kg.

Avec une profondeur de binage de 30 cm et une largeur de travail de 36 cm, cette motobineuse thermique signée Brast est une valeur sûre… et c’est d’ailleurs un best-seller absolu en France, malgré le manque de notoriété de la marque. Vous allez pouvoir bénéficier de 4 fraises de 4 lames chacune pour travailler votre terrain, même s’il a une consistance compliquée (de type argilo-calcaire par exemple). Comptez un peu moins de deux heures pour travailler un sol compliqué de 100 m², et beaucoup moins pour un sol raisonnablement entretenu d’une même superficie.

La motorisation est excellente, l’entraînement est performant et la maniabilité est étonnamment agréable pour cette puissance. Attention toutefois à ne pas utiliser cette machine dans un terrain avec du voisinage, car elle a tendance à dépasser les 97 décibels à plein régime.

BRAST motobineuse thermique 150ccm 5CV largeur de travail 36cm, profondeur de travail 17,5-30 cm démarrage connectable la vitesse nominale 3 600 tr/min moteur 4 temps motoculteur
  • Notre spécial débutant avec un moteur puissant : Le motoculteur à essence BRAST AF 5000s combine la puissance de traction, la maniabilité, l'efficacité et la sécurité en une seule machine : Le moteur 4 temps de 150 cm3 de cylindrée, qui développe jusqu'à 3,7 kW (5 CV) maximum, est extrêmement puissant et donc parfaitement adapté aux moyennes et grandes surfaces
  • Grâce à son automoteur commutable avec une vitesse de marche avant, la houe est agile et facile à utiliser. Grâce à sa profondeur de travail réglable jusqu'à 300 mm et à sa largeur de travail de 360 mm, vous pouvez effectuer votre travail rapidement et efficacement
  • La motobineuse BRAST est dotée d'un solide châssis en acier et, avec ses 28 kg environ, elle repose de manière sûre et robuste sur la surface à travailler. La couverture de haute qualité vous protège des éclats et des pierres volantes. Un outil optimal pour ameublir le sol, préparer les semences, désherber et mélanger les matériaux hachés, les engrais et la tourbe
  • Moteur 4 temps OHV refroidi par air, cylindrée 150 cm3, puissance max. du moteur 3,7 kW (5PS), largeur de travail en option 360 mm, profondeur de travail 175-300 mm, autopropulsion commutable, 4 lames de hachage de 26 cm de diamètre, dimensions 1360x400x900 mm, volume du réservoir de carburant 0,8 l, poids environ 28 kg
  • Nous disposons de notre propre atelier de réparation avec toutes les pièces détachées et pouvons vous proposer les bons accessoires pour vos outils BRAST, même après des années. Si vous avez des questions ou si quelque chose ne fonctionne pas, notre équipe de service française se fera un plaisir de vous aider

#4 La meilleure motobineuse électrique pas chère : le modèle sans fil de Greenworks Tools

Si vous recherchez un appareil électrique vous permettant de vous affranchir du câble d’alimentation, ne vous posez pas de question : optez pour la motobineuse électrique sans fil de Greenworks Tools . Cet engin embarque une batterie Li-Ion de dernière génération (40 volts), une fraiseuse rotative à 4 lames et des roues réglables en hauteur manuellement, sans outils. L’appareil permet une largeur de binage raisonnable de 26 cm pour une profondeur de 20 cm, soit assez pour travailler efficacement un jardin de petite superficie, voire de superficie moyenne. Les 4 fraises en métal ont subi un traitement de durcissement spécial par trempage pour assurer une belle durabilité.

Tout le châssis de cette motobineuse électrique à batterie a bénéficié d’un revêtement en caoutchouc anti-vibration, ce qui réduit la pression acoustique ressentie par l’utilisateur tout en améliorant le confort de travail. Le verrouillage de sécurité empêche toute utilisation indésirable ou risquée. Vous apprécierez la bonne répartition du poids, avec un centre de gravité assez haut qui prévient les douleurs au dos et à la nuque. Nous vous conseillons d’opter pour une batterie d’au moins 4 Ah pour que la machine fonctionne au maximum de ses capacités. Notez que la batterie et le chargeur ne sont pas livrés par Greenworks Tools et que donc leur prix vient s’ajouter à celui de la motobineuse électrique sans fil.

#5 La meilleure mini-motobineuse : le modèle FG 205 de Honda

Honda propose une gamme « mini » qui compte des motobineuses thermiques compactes, plutôt légères (pour des modèles à essence) et performantes. Le modèle FG 205 en est le fer de lance. Cet engin embarque un moteur 4 temps OHC de type GXV 50 avec une cylindrée de 49 cm3, pour un réservoir à essence de 0,35 litre. Malgré sa petite taille et son poids réduit, cette motobineuse thermique signée Honda  permet une belle largeur de binage (45 cm) avec une profondeur maximale de 26 cm. Les 4 fraises de broyage sont de qualité premium (les mêmes que sur les modèles huppés de Honda), et les disques protège-plants vous permettront de travailler avec précision et d’épargner les bordures et autres plantes de votre jardin ou espace vert.

Cette mini-motobineuse thermique de Honda pèse 21 kg à vide, ce qui la rend particulièrement adaptée à un usage domestique ou professionnel non agricole, notamment dans un petit jardin maraîcher ou un jardin d’ornement dans un restaurant ou un établissement hôtelier. Honda propose, en option, des outils rotatifs et des accessoires (scarificateur, coupe-bordures et taille-haie) pour doper la polyvalence de la motobineuse et permettre à l’utilisateur d’en personnaliser les fonctionnalités selon ses besoins.